mercredi 5 janvier 2011

Un manager qui sait intégrer dans son équipe une personne handicapée est un bon manager






L'année 2010 étant achevée, j'en profite pour vous souhaiter tous mes voeux de bonheur et de réussite. Et, je suis heureux d'entamer 2011 par un article, porteur de solutions.

J'ai en effet rencontré Anne Penicaut (en photo ci contre), qui est Experte Handicap chez Companieros. Elle pilote le programme Handi Management, dont le succès ne se dément pas. Diplômée d'HEC, elle a travaillé une douzaine d'années dans la publicité puis le marketing médical avant d’évoluer dans le monde associatif comme bénévole. Elle a répondu à mes questions.

Depuis 10 ans, l’activité de la société Companieros consiste à imaginer et mettre en place des formations pédagogiques originales destinées à contribuer à transformer la jeune génération et à l’accompagner dans une réflexion éthique, libre et responsable sur certains grands thèmes de la RSE, comme la mixité, le handicap ou la Responsabilité individuelle. La société travaille avec une trentaine d’entreprises partenaires dont la CFE-CGC, Orange, la SNCF, Air France, Logica, Assystem...


La question du handicap, qui provoque toujours des réticences chez les managers, en particulier fait l’objet d’un module spécifique. Pour Companieros, « changer le regard des valides sur le handicap devient une urgence, tant il est présent de manière invisible et tant il touche de personnes. » Le grand public ignore souvent qu’une personne sur 2 connaîtra un jour une situation de handicap : accident, cancer, diabète, maladie psychique…


Q : D’où sont parties vos réflexions pour vous engager dans la question du handicap sur le lieu de travail ?

AP : Notre programme Handi Management vise à combler un manque chez les étudiants des grandes écoles, qui ignorent souvent tout du monde du handicap. Or, ces derniers seront un jour amenés à prendre des responsabilités et notamment à encadrer des équipes, dans lesquelles peuvent figurer des personnes fragiles. Notre idée est de les sensibiliser au handicap avant l’entrée dans la vie active, sans pour autant en faire des spécialistes. Il s’agit d’ailleurs moins d’acquérir des connaissances que d’obtenir un changement de regard et de comportement : accepter la différence.

Q : Vous a-t-il fallu du temps pour concevoir ce programme ?

Nous avons commencé en 2006 peu après le vote de la loi, avec 5 écoles et 2 entreprises. La formule a tout de suite été bien accueillie et nous sommes passés à 12 entreprises et 20 écoles l’année suivante. En 2011 , c’est la 6ème édition du programme, qui réunit une vingtaine d’entreprises et une trentaine d’écoles et universités.

Concrètement, nous constituons une équipe projet, composée d’étudiants volontaires, que nous allons former en profondeur sur le sujet. Ces derniers deviennent ensuite les ambassadeurs du programme en transmettant chacun à leur tour leurs acquisitions à un maximum d’étudiants de leur campus volontaires pour passer le Label Handimanager. L’objectif est d’avoir un effet boule de neige.

Point d’orgue de la formation, un label Handimanager est remis à l’étudiant.

A ce jour, plus de 3.000 étudiants ont décroché le Label Handimanager, dont plus de 150 labels dans certaines écoles comme Grenoble Ecole de Management, l’Ecole de Commerce ESG et l’Université Pierre Mendès France. Pour être encore plus concrète, je vous signale que certaines entreprises valorisent d’ores et déjà ce Label, comme Assystem, qui garantit à aux étudiants des Arts &Métiers labellisés un entretien d’embauche.

La raison en est simple. Un manager qui sait intégrer dans son équipe une personne handicapée est un bon manager, même s’il n’en a pas en permanence dans son équipe. Ce manager sera plus susceptible de surmonter les préjugés, de réfléchir à l’organisation du travail et de transmette les valeurs de l’entreprise.


Q : Existe-t-il encore des freins à ce type de démarche ?

Certaines écoles restent encore réticentes. L’une d’entre elles organise ainsi une fois par an un match handisport et estime que cette action est suffisante. Une autre propose un cours dédié. Pourtant, rien ne peut remplacer des rencontres de visu avec les personnes handicapées, alors que la partie théorique est très courte dans le programme HandiManagement. Ce travail, qui nécessite une forte présence sur le terrain est aussi chronophage. Or, les directions d’école ont peu de disponibilité.

Q : Avez-vous prévu quelque chose pour les managers qui sont déjà en poste ?

Face au succès de ce programme, les entreprises se sont montrées intéressées, comme Orange, une entreprise où des salariés bénévoles se sont emparés du sujet, avec le même modèle : des ambassadeurs volontaires qui vont ensuite essaimer. Ces derniers viennent ainsi de visiter une entreprise adaptée à Rennes, Bretagne Atelier, avant de rencontrer une personne de très petite taille, qui est parfaitement intégrée à la société.

Q : la crise a-t-elle un impact sur votre activité ?

Les budgets handicap tendent à baisser, au fur et à mesure que les entreprises s’approchent de l’objectif légal d’intégration de 6% de personnes handicapées. Effet pervers, un groupe Carrefour, qui a atteint ce seuil, n’a plus de budget handicap, sauf dans certains magasins, donc au cas par cas. La crise a pu jouer également. Il faut un accord d’entreprise pour conserver en interne le budget Handicap.

D’une manière générale, la pression de la Direction du Travail sur ces questions est assez stressante pour les entreprises concernant les objectifs d’embauche. Il est difficile de trouver des personnes handicapées au niveau Bac +5. Il faut compter une génération pour espérer un net changement dans ce domaine.

Q : Ce processus de labellisation qui valorise le parcours de l’étudiant est-il déclinable dans d’autres champs de la RSE?

Companieros a aussi développé le Label HF Manager dans le domaine de la mixité et l’accès des femmes aux postes à responsabilités. Il est proposé actuellement dans 6 grandes écoles et universités. Nous proposons également le Label «RSE Responsabilité Sociale de l’Entreprise», qui doit permettre d’acquérir les bons comportements pour devenir un manager responsable.

Pour en savoir plus :

Le site Internet de la société
http://www.companieros.com/

Novethic. Companieros, un trait-d'union entre étudiants et managers 26.10.2010
http://www.novethic.fr/novethic/entreprises/ressources_humaines/formation/les_companieros_trait_union_entre_managers_en_poste_et_ceux_demain/131598.jsp

L’Agefiph, partenaire de la politique de l'emploi menée par les pouvoirs publics, elle est aujourd'hui un acteur central de l'emploi des personnes handicapées.
http://www.agefiph.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire