mercredi 30 novembre 2016

USA : la NRA, chien de garde du Deuxième Amendement

Lors de sa création en 1871, la National Rifle Association (NRA) avait vocation à promouvoir la chasse et le tir sportif. Elle est devenue au fil du temps, notamment depuis 1968, le fer de lance d’un discours qui veut que le port d’arme soit une liberté fondamentale. 

Dans le débat qui existe aux Etats-Unis, exacerbé par certaines tueries, la NRA s’oppose avec succès à toutes les tentatives d’encadrer la détention et le port d’armes. Fort d’une communication d’une redoutable efficacité, elle s’invite allègrement dans le jeu électoral. On lui prête la défaite d'Al Gore à l'élection présidentielle de 2000. 

D’après Le Monde, il y aurait presque 300 millions d'armes à feu détenues par des particuliers aux Etats-Unis (106 millions de pistolets, 105 millions de fusils et 83 millions de fusils de chasse). Le quotidien se base sur la dernière étude sociologique nationale (GSS) de l'année 2010 effectuée par le Centre de recherche national de sondage (NORC) de l'Université de Chicago. Il y aurait dans ce pays environ 30.000 personnes tuées chaque année par une arme à feu.

En 1791, date d’adoption du Deuxième Amendement, les citoyens étaient livrés à eux-mêmes. La conquête de l’Ouest a été faite par des pionniers, qui étaient alors sans institutions ni police.



Quelques chiffres sur la NRA : 
  • Plus de 4 millions d’adhérents 
  • De nombreux fans sur Facebook (5.086.479, soit +116% par rapport à avril 2013) 
  • 412.000 followers sur Twitter (+165% sur la même période). 
  • 125.000 instructeurs 
  • 7.000 instructeurs spécialisés notamment dans l’éducation des jeunes tireurs 
  • Un budget annuel de 250 millions de dollars selon les Echos, soit 15 fois plus que ses opposants - les associations anti-armes et le milliardaire Michael Bloomberg. 

1920: "Rifle shooting is a mighty fine sport."

Dans cette publicité de Remington dans Boys Life, la NRA est présentée comme une organisation gouvernementale, ce qui des faux, mais qui traduit des liens étroits à l’époque avec le pouvoir.



1951 : "A 50-Cent Junior Membership"

L’achat de cette carabine à air comprimé Red Ryder donne la chance d’adhérer à la NRA.



1957: "More fun with your guns!" L’aspect sportif est encore mis en avant.



1970 : "Hunters Bécarre !" Première opération de lobbying pour défendre le droit de chasser :




1973: "Only you can save hunting…"

La NRA pousse les chasseurs à réagir avant qu’il ne soit trop tard. "Tomorrow will be too late."



1982: "I'm the NRA"

Cette campagne montre que la NRA ratisse large, avec ici un enfant de 8 ans, mais aussi avec d’autres visuels, comprenant des femmes, des African Americans, des policiers et des personnes religieuses.

Une version plus récente a également été réalisée avec Tom Selleck et Karl Malone.



Fin des années 1980: "Why can't a policeman be there when you need him?"

Cette campagne loue les vertus de l’autodéfense.



Fin des années 1980:

"This is the most dangerous place in America." Les rues autrefois tenues par Jefferson, Lincoln et Truman sont maintenant aux mains des criminels. En plein Washington, à quelques encablures de là où dorment nos leaders, la violence règne. Ce message préfigure le slogan post-Newton accusant Obama d’être un hypocrite élitiste qui se cache derrière des gardes armés.

1995: Bill Clinton is "daffy."

Dans ce poster, la National Rifle Association rappelle que son combat n’est plus la chasse, mais le droit d’être armé.



1997: "Gun rights are lost on our kids."

Heston promet de lancer sur trois ans une croisade de 100 millions de dollars pour sauver le Second Amendment, garant de la paix dans le pays, surtout pour les enfants.



Janvier 2013

Pour Scott Meltzer, sociologue, la NRA est souvent mentionnée comme le lobby des armes. Ce serait selon lui une grave erreur de la cantonner dans ce rôle. Il s’agit d’une organisation qui repose sur ses membres. On ne parle pas ici de quelques lobbyistes à Washington. Ce sont 5 millions de croisés des armes à feu qui peuvent interpeller les membres du Congrès pour appuyer une loi ou l’écarter.

Comme certaines ONG ou marques commerciales BtoC, la National Rifle Association obtient de très fort taux d’engagement sur Facebook. Elle utilise d’ailleurs largement la vidéo. Et ses fans sont des amis.



Février 2013:

La NRA s’appuie régulièrement sur les réseaux sociaux pour faire connaître ses positions.



2013: "Are the president’s kids more important than yours?


 Dans la foulée du massacre de Newtown, la NRA prône la présence de gardes armés dans les écoles, alors qu’Obama est stigmatisé pour son hypocrisie, car ses enfants sont quant à eux protégés par les services secrets.



2014
Cette année, la NRA a réalisé une vidéo destinée à faire échouer la candidature en Louisiane de la Sénatrice Mary Landrieu. La Sénatrice souhaitait à l’époque renforcer les contrôles dans les armureries après le massacre massif en 2012 de la Sandy Hook Elementary School.


Cette campagne de déstabilisation simpliste du lobby des armes à feu était tellement mensongère qu’elle a obtenu « Quatre Pinocchios » de l’équipe Fact Checker du Washington Post, qui se basait sur une déconnexion totale entre les images à l’écran et les implications réelles de la loi en question.

#USA2016

Dans ce contexte, les candidats Républicains sont poussés à afficher leur goût des armes. Comme le montre cette enquête du journal britannique Telegraph.



#USA2016 :

La campagne contre Hillary Clinton dans la même veine que celle de 2014.

 


Pour aller plus loin : 

Avril 2013 : Article de Dave Gilson, senior editor chez Mother Jones, dont je me suis inspiré : This Collection of NRA Ads Reveals Its Descent Into Crazy
http://www.motherjones.com/politics/2013/03/national-rifle-association-ads-history

Novembre 2016 : Interview de Scott Meltzer, un spécialiste de la NRA, sur laquelle il a écrit un livre en 2009 : « Gun Crusaders : The NRA’s Culture War»
https://www.thetrace.org/2016/11/nra-donald-trump-gun-crusaders-scott-meltzer/

Avril 2013 : ONG américaines et réseaux sociaux :
https://goo.gl/8Wi0m2 

Octobre 2015, un dossier de l’Uqam : Mourir à l’école : Le coût de l’inaction politique
goo.gl/1gaUZT

mardi 1 novembre 2016

Irruption du commerce équitable dans le lait en France



Sans revenir dans le détail sur la crise du lait, une initiative portée par les consommateurs, prêts à payer le juste prix, a reçu un excellent accueil et une forte couverture médiatique. 

Elle apporte de la transparence, de la qualité et une juste rémunération aux producteurs laitiers. 



Ce juste prix a été en particulier fixé non seulement pour que les producteurs laitiers dégagent une marge, mais qu’ils puissent prendre des congés.



Lait : une brique dont le consommateur est le... par francetvinfo
Une nouvelle marque de lait est ainsi apparue dans les rayons : « C'est qui le patron ? »

Elle répond notamment aux demandes de durabilité et de proximité. Les produits sont référencés depuis un mois dans l'ensemble des magasins et drive Carrefour, ainsi que chez Carrefour Ooshop.  

Pour aller plus loin : 

Le questionnaire ouvert à tous qui a permis de valider ce nouveau concept https://questionnaire.lamarqueduconsommateur.com/  

Sur le commerce équitable

2011 :Solidaridad s’est rapproché des grandes entreprises pour avoir plus d’impact
http://ong-entreprise.blogspot.fr/2011/04/solidaridad-sest-rapproche-des-grandes.html

2012 : Ethical Fashion Show : la mode éthique marque le pas en France
goo.gl/4VzR6Y  

Fin

vendredi 28 octobre 2016

Expo photos à Paris sur le trafic d'êtres humains en Libye organisée par la Fondation Carmignac

Créée en 2000, la Fondation Carmignac, qui est adossée à une société de gestion d’actifs, acquiert quelque 20 nouvelles œuvres par an. 

Ses choix répondent à 4 principes forts : « Acheter au coup de cœur, sans tabou, sans frontières et sans revendre. » 

 Regroupant des artistes de 22 nationalités, la collection recense notamment de jeunes talents des pays émergents, tels le Libanais Ayman Baalbaki ou la photographe argentine Nicola Constantino, représentant l’Amérique Latine à la Biennale de Venise 2013. Cette vaste collection devrait être prochainement être exposée à Porquerolles dans le Var, une île interdite aux voitures et parcourue chaque année par plus d’1 million de visiteurs. 

En 2009, la Fondation Carmignac a créé le Prix Carmignac du photojournalisme, une initiative bienvenue lorsqu’on connaît les difficultés financières des photojournalistes, qui souffrent de la mauvaise santé de la presse.

La Fondation cherche à promouvoir un projet photographique et journalistique d’investigation effectué dans des territoires centres d’enjeux géostratégiques complexes, où les droits humains et la liberté d’expression n’ont plus droit de cité.

Cette année, le Prix est venu saluer un travail, qui dresse un tableau bien sombre de la Libye, sous le prisme du désespoir des migrants victimes de trafics d’êtres humains. Décerné en septembre dernier lors du Festival « Visa pour l’Image » à Perpignan, le 7ème Prix Carmignac du Photojournalisme a ainsi été remis à Narciso Contreras, qui est né à Mexico en 1975.

Plus qu’une simple zone de transit, de non-droit et de conflit armé, il ressort des photos prises sur le vif que la Libye est en proie aux agissements d’organisations criminelles et de milices privées. Face à elles, la faiblesse du gouvernement plonge des milliers d’hommes, de femmes et d’enfant dans un enfer sans issue. Et de rappeler que l’esclavagisme a encore cours au XXIème siècle, quasiment sous nos fenêtres et aux portes de l’Europe.



Le catalogue de cette dernière édition, publié aux Éditions Skira Paris, rassemble plus d’une trentaine de photographies.
Outre le catalogue, une exposition est actuellement en cours « Libye : Plaque tournante du trafic humain. Organisée à l’initiative de la Fondation Carmignac, elle se tient jusqu’au 13 novembre 2016 à l'Hôtel de l'Industrie, 4 place Saint-Germain-des-Prés, Paris 6ème.

Sur la Fondation
http://www.fondation-carmignac.com/fr/

Le Festival Photos de la Gacilly dans le Morbihan 
http://ong-entreprise.blogspot.fr/2016/09/le-festival-photos-de-la-gacilly-se.html 

ONG et photojournalistes entretiennent une relation complexe 
  http://ong-entreprise.blogspot.fr/2012/06/ong-et-photojournalistes-entretiennent.html 

Peace in Focus recrée du lien grâce à la photographie
http://ong-entreprise.blogspot.fr/2012/06/peace-in-focus-recree-du-lien-grace-la.html 

mardi 13 septembre 2016

Jeux paralympiques : un succès bâti dans la durée

L'histoire des Jeux Paralympiques commence en 1948 dans un hôpital militaire situé près de Londres, à Stoke Mandeville. Sir Ludwig Guttmann, un Allemand ayant fui le nazisme pour le Royaume-Uni en 1938, en est à l’origine. 

Cet éminent neurologue a cherché à l’époque un moyen d’accélérer le rétablissement de ses patients paraplégiques, tous vétérans de la Seconde guerre mondiale. Il a imaginé de les confronter sur des épreuves sportives au moment même où les Jeux Olympiques se déroulaient à Londres.  


Le Dr Guttmann vient de créer, sans le savoir, à partir d'une initiative locale, un nouveau mouvement sportif. 

Chronologie : 
  • Le second départ des Jeux Internationaux de Stoke-Mandeville date de 1960, à Rome, en prenant place une semaine après les Jeux Olympiques. 
  • En 1964, les Jeux Paralympiques sont organisés à Tokyo, comme les Jeux Olympiques. 
  • Mais ils s’en écartent quatre ans plus tard, pour se dérouler à Tel Aviv. 
  • Il faudra attendre Séoul et l’année 1988 pour voir les deux événements avoir la même ville hôte.
 Mod-JEUX_PARALYMPIQUE - Roth

Les premiers Jeux Paralympiques d’hiver se tinrent à Ornsköldsvik, en Suède, en 1976.

En 1992 Albertville fut la première ville à accueillir les Jeux Olympiques et Paralympiques d'hiver.

Comme prévu dans les Accords CIO-IPC successifs les Jeux Olympiques et Paralympiques sont maintenant systématiquement organisés par la même ville et sur les mêmes sites de compétition.

Quelques chiffres : 

  • En 1988, 3.053 athlètes provenant de 63 pays prirent part aux compétitions à Séoul. 
  • En 2012, le chiffre atteint 4.280 athlètes en compétition représentant 165 pays présents à Londres. En 11 jours de compétition, ils ont fait le plein des stades avec 2,5 millions de billets vendus. 
  • Le record précédent était de 1,8 million billets vendus aux JO paralympiques de Pékin 2008.
  • En 2004 à Athènes, seulement 850 000 avaient été écoulés. 
Cet engouement récent et les belles images de l’événement expliquent également la présence de nombreux sponsors, notamment dans l'univers financier.


 Une campagne de dernière minute lancée en Grande-Bretagne, nommée #FillTheSeats et soutenue par des donateurs tels que Coldplay, le prince Harry et la paralympienne américaine Tatyana McFadden, a stimulé la vente des billets donnés aux enfants brésiliens.

Une vidéo festive et très rythmée sur Rio vue plus de 6,4 millions de fois :


 






Pour aller plus loin : 

Les JO à Paris : 
https://www.paris2024.org

Story of Paralympics founder Sir Ludwig Guttmann 
http://www.bbc.com/news/uk-england-oxfordshire-19368602



Le sport est considéré comme un vrai facteur d’intégration à Rio de Janeiro 
http://ong-entreprise.blogspot.fr/2010/06/le-sport-est-considere-comme-un-vrai.html

Pour les ONG, le football n’est pas qu’un sport de millionnaires individualistes
http://ong-entreprise.blogspot.fr/2010/07/pour-les-ong-le-football-nest-pas-quun.html  



end

lundi 5 septembre 2016

Le Festival Photos de la Gacilly se termine fin septembre

J'ai visité cet été en famille pour la seconde fois le Festival "Peuple et Nature" de la Gacilly en Bretagne. C’est le plus grand festival de photos de France totalement en extérieur. 

Il a déjà réuni près de 3 millions de visiteurs et exposé plus de 250 photographes internationaux. 


Il rassemble les talents et croise les regards de photographes venant du monde de l’art et du photojournalisme. Chaque année, un pays est invité et une nouvelle ligne éditoriale tournée vers l’environnement et les grands enjeux sociaux.

Tout est organisé autour du vieux village et de sa rivière l’Aff, avec une exposition qui traverse la rue principale de la Gacilly et d’autres photos dispersées dans la verdure.


 Ce sont des photos grand format.




Après l’Italie qui était à l’honneur en 2015, le Japon a été mis en valeur en 2016. Pour cette 13ème édition, La Gacilly s’est même transformée pour quelques mois en un véritable village japonais.

L’autre thème de 2016 est l’océan.



D'après Le Télégramme, la fréquentation du festival, programmé de début juin à fin septembre, était de l'ordre de 300.000 personnes, dans cette commune de 2.200 habitants. En 2016, elle pourrait atteindre 400.000 visiteurs, selon Auguste Coudray, président de ce festival complètement gratuit.



Pour en savoir plus : 

La Gacilly est situé dans le Morbihan entre Rennes et Vannes. Son dynamisme s'explique notamment par la présence d'Yves Rocher, qui a été un pionnier dans le domaine du cosmétique. S’y trouvent notamment des sites de production, un jardin botanique et un récent hôtel-spa écologique.






http://www.festivalphoto-lagacilly.com/



 


ONG et photojournalistes entretiennent une relation complexe 
http://ong-entreprise.blogspot.fr/2012/06/ong-et-photojournalistes-entretiennent.html 

Peace in Focus recrée du lien grâce à la photographie 
http://ong-entreprise.blogspot.fr/2012/06/peace-in-focus-recree-du-lien-grace-la.html  




fin