vendredi 10 juin 2011

Les associations belges dans la pétole












Une association belge sur cinq a enregistré l’an dernier une diminution de ses ressources. Cette situation n’est pas neutre, car les organisations à profit social représentent environ 10,5 % de l'emploi salarié du pays. En terme de contribution au Produit intérieur brut (PIB), les OSBL belges ont un poids comparable à celle du secteur financier et de la construction, et même supérieure à celle du secteur de la santé.


Voici ce qui ressort du second baromètre financier du secteur associatif, une enquête réalisée par Ipsos à la demande de la Fondation Roi Baudouin.

Pour la deuxième année consécutive, les associations belges souffrent des effets de la crise.
  • 17% des 500 associations interrogées ont constaté une diminution de leurs revenus
  • 47% d'entre elles n'ont pas vu d'amélioration de leur situation financière au cours des 12 derniers mois
  • 34% cependant d’entre elles ont vu leurs revenus progressé.
Le secteur associatif de nos voisins subit l’attrition inexorable des subsides publics. Une organisation sur quatre a vu ses subsides diminuer en 2010, elles n’étaient qu’une sur cinq en 2009. Dans le détail, en Belgique francophone, 14% des associations ont subi une diminution de leurs subsides, tandis que du côté néerlandophone, la baisse a touché 34% d'entre elles.

La professionnalisation du secteur associatif a des effets contrastés. En effet, les grandes associations, dont les ressources dépassent 500.000 euros, ont vu davantage leurs revenus augmenter que les organisations plus petites, celles qui doivent se débrouiller avec moins de 500.000 euros par an. Il existe donc bien une discrimination au bénéfice des organisations non lucratives les mieux structurées.

RTBF : Question d’argent 31.05.2011: Le Belge est-il généreux ?
Questions d'argent - Le belge est-il généreux ? - RTBF Vidéo

Pour s’adapter à cette nouvelle donne, de nombreuses associations ont cherché à diversifier leurs sources de revenus, en allant notamment à la pêche du côté des entreprises. Certaines ont aussi essayé de développer leurs revenus commerciaux.

Côté restructurations, certaines associations ont fait des économies en arrêtant du publier un rapport annuel sous forme papier. Plus grave, cinq associations sur dix ont supprimé du personnel en Flandre contre trois sur dix en Wallonie.

Pour ce qui est de l’avenir, de nombreuses associations ne voient pas vraiment d’amélioration survenir au cours des douze prochains mois. Elles n’attendent pas de nouvelle chute, ni de remontée, mais plutôt une stabilisation à un niveau assez bas.

Comme il existe 70.000 associations actives chez nos voisins, les Belges ont peut-être du mal à se repérer. C’est pourquoi ce pays s’est doté d’un outil innovant, le site Philanthropie.be.

La Fondation Roi Baudouin, dont le budget en un an est passé de 134 à 71 millions d’euros, l’a créé afin de contribuer à la visibilité et à la transparence du secteur associatif.

www.philanthropie.be est un site internet sur lequel les associations et fondations peuvent se présenter et mettre en valeur leurs actions. Il leur permet de mieux se faire connaître auprès du grand public et de bénéficier d’un nouveau souffle. Associations et fondations peuvent y exprimer leurs besoins.

Cette plateforme facilite le geste philanthropique envers les associations. Elle s’inspire du modèle international mis en œuvre par Guidestar, initialement aux Etats-Unis et en Angleterre. La Banque Nationale de Belgique et la Banque Triodos sont partenaires du projet, ainsi qu’Acodev-Coprogram, la Coface, Guidestar international et Techsoup.

Pour aller plus loin :

Communiqué de presse. 9 juin 2011. Les associations belges restent dans le creux de la vague financier
http://www.kbs-frb.be/pressitem.aspx?id=282430&LangType=2060
Le PDF de l’enquête 2010
http://www.kbs-frb.be/uploadedFiles/KBS-FRB/Files/Verslag/Crise_et_associations_2010_Rapport_FR.pdf

Philanthropie.be
http://www.philanthropie.be/



L’index de la philanthropie. Mai 2011
84% des Belges sont prêts à donner autant ou plus au cours des 12 prochains mois. Les thèmes plébiscités sont la santé et la recherche médicale
http://www.kbs-frb.be/pressitem.aspx?id=279256&LangType=2060




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire